Edito du 30/11/20

Thanksgiving

… Imaginez les montants mis à disposition par la BCE aux établissements de crédit en 2020, d’ailleurs à un taux négatif: on parle d’environ 1600 milliards d’euros par rapport aux montants parvenus aux entreprises :

…le revers des politiques interventionnistes des banques centrales est la création de bulles financières

Le problème, selon nous, est une question de solvabilité en regard de la faiblesse des profits de l’économie dans sa globalité, et non une question de liquidité !

Le graphique suivant montre comment même les fintwitters (économistes, commentateurs, gestionnaires de portefeuille et traders) sont désormais extrêmement optimistes. Même ceux qui sont définis comme “perma-bear” ayant capitulé, ce qui est généralement un signal extrêmement négatif sur le marché.

Toute l’effervescence observée sur le marché boursier américain (et au-delà) n’est pas soutenue par une amélioration des anticipations de croissance de l’économie. Les annonces de vaccins possibles n’ont pas du tout modifié les attentes économiques pour 2021.

Tout le monde ayant déjà pris pour acquis le retour total à la normale en 2021, il est dommage que ce ne soit pas encore le cas pour les prévisions de résultats des entreprises, partout dans le monde. Pour revenir au niveau de 2019, nous devrons attendre au moins 2022 (en espérant qu’il n’y aura aucun accroc au scénario de retour complet à la normale dès l’année prochaine).

Qu’arrivera-t-il à la majorité des PME si aucune reprise économique ne se dessine (faute de demande) alors qu’une bulle haussière sur le prix des matières premières venait à se matérialiser ? Certes, les banques centrales sont conscientes de tout cela ! mais comme l’écrit également Michael Lee (Economiste à la Fédéral Reserve Bank of New York’s Research and Statistics Group) “nous nous dirigerions peut-être vers le $ digital ? “

Or sur le $, la majorité des investisseurs sont tous du même côté du navire.(vendeur de Dollar) Positionnés à la baisse bien que l’indice $ soit à son plus bas depuis le 20 avril. Il faut être prudent avec certains consensus, car les banquiers centraux manipulent parfaitement leur monnaie ! la prudence et la navigation à vue restent donc de mise…

Related Posts